Vapoter ou conduire, faut-il choisir ?

Vous souhaitez vapoter en conduisant, mais vous ne savez pas si vous êtes dans votre droit ou si vous vous exposez à une éventuelle contravention. Dans cet article, Le Vapoteur Discount vous éclaire sur la réglementation en vigueur à propos du vapotage en voiture !

Que dit la loi sur le vapotage au volant ?

À l’heure actuelle, la législation n’est pas très claire au sujet du vapotage au volant. Concrètement, rien ne vous interdit de vapoter en voiture. Cependant et en l’absence d’une réglementation explicite, il convient de se référer à l’article R412-6 du Code de la route pour connaître les bons gestes à adopter en voiture. Cet article stipule que : « Tout conducteur doit se tenir constamment en état et en position d’exécuter commodément et sans délai toutes les manœuvres qui lui incombent. Ses possibilités de mouvement et son champ de vision ne doivent pas être réduits par le nombre ou la position des passagers, par les objets transportés ou par l’apposition d’objets non transparents sur les vitres. ».

Si on se fie à cette règle, le fait de fumer une cigarette au volant ne gêne en rien le conducteur dans l’exécution des manœuvres ni ne réduit son temps de réaction ; le fait de vapoter au volant serait donc également autorisé. Par ailleurs, la vape n’est pas soumise à la même interdiction que le tabac concernant le tabagisme passif en voiture (article L3512-9 du Code de la santé publique). Il est donc en théorie légalement possible de vapoter au volant en présence de mineurs.

Qu’en est-il vraiment ?

Au regard des textes de loi en vigueur et bien qu’en théorie la vape ne semble pas être interdite au volant, il en est tout autrement en pratique. En effet, c’est aux forces de l’ordre que revient la décision de vous verbaliser ou non lorsque vous utilisez votre cigarette électronique au volant. Si pour des questions de sécurité routière, le policier ou gendarme qui vous contrôle estime qu’une verbalisation est nécessaire dans votre situation, en raison d’un encombrement des mains ou d’une quantité de vapeur produite trop importante, il sera la plupart du temps question d’une contravention de 2e classe. Vous pourrez écoper dans ce cas d’une amende comprise entre 22 € et 150 €. Dans les faits, il est également possible que les représentants de l’ordre vous assignent une contravention de 4e classe s’ils jugent que l’utilisation de votre vapoteuse est aussi risquée que si vous téléphoniez au volant. Dans ce cas-là, vous vous exposez à une amende pouvant aller de 90 € à 750 €, ainsi qu’à un retrait de 3 points sur votre permis de conduire.

En définitive et même si en pratique vapoter en voiture n’est pas interdit par la loi, il vaut mieux faire attention et s’abstenir pour éviter une éventuelle contravention, sachant que la verbalisation reste à l’appréciation du policier/gendarme rencontré ; le mieux reste de faire des pauses pour vapoter en toute sérénité

Océane

Ajouter un commentaire

Vous devez être enregistré

Cliquez ici pour vous enregistrer

Découvrez les petits nouveaux

  • Nouveau
  • Vente Flash
Box Aegis Legend 3 - GeekVape pas cher titanium gray
Restant :
38,43 €
54,90 €
-30%
Box Aegis Legend 3 - GeekVape Batteries