Le fait de vapoter en hiver ne présente aucun danger particulier pour la santé. Cependant, le froid ne fait pas bon ménage avec les cigarettes électroniques et il convient d’en avoir conscience si l’on veut continuer à avoir une bonne expérience de vape alors que le mercure descend.

Froid et e-cigarette : quelles conséquences ?

Il n’est pas rare de constater que la batterie est moins efficace en hiver, à cause des températures basses. Les niveaux d’énergie sont plus faibles et les réactions chimiques qui sont nécessaires pour convertir l’énergie électrique en énergie chimique se font un peu au ralenti. Il faut pourtant que les températures baissent en-dessous de zéro, car généralement jusqu’à 60°C, les batteries au lithium fonctionnent parfaitement.

Pourtant, quand on travaille en extérieur ou quand on stocke certaines pièces de sa e-cigarette dans des pièces mal isolées, la température qui s’affiche peut être négative et cela peut donc avoir une incidence sur le fonctionnement de la cigarette électronique. Une batterie pourtant rechargée complètement peut perdre jusqu’à 30% de sa charge quand le mercure tombe à -10°, ce qui signifie une perte de performance.

Quand on a été un gros fumeur et que l’on a pris une cigarette électronique, dans l’intention d’arrêter le tabac et la dépendance à la nicotine, on peut se retrouver avec un produit qui ne fonctionne pas correctement et donc avec l’envie de reprendre une cigarette classique. Pas la peine d’en arriver jusque-là, puisqu’il existe une solution très simple pour que ce problème n’arrive pas quand on est obligé de composer avec des températures extérieures très basses alors que l’on vapote.

Comment profiter pleinement de sa cigarette électronique quand il fait froid ?

Pas de solution compliquée ou coûteuse, mais simplement du bon sens. La batterie d’e-cig n’apprécie pas le froid ? Alors il convient de la conserver à une température acceptable. Même en travaillant dehors, par exemple, le simple fait de la mettre dans une poche intérieure de veste peut suffire pour qu’elle fonctionne parfaitement. Qu’en est-il pour l’e-liquide ? Si le propylène glycol qu’il contient résiste à des températures extrêmement basses, il n’est pas rare de lire que la glycérine végétale, quant à elle peut geler quand il fait…13°. Soit une température que l’on peut trouver au printemps ou à l’automne, en France.

Est-ce que cela signifie que l’on ne peut pas vapoter pendant ces périodes ? Non, heureusement, car si on se renseigne davantage, on apprend que le fait de mélanger la glycérine avec le propylène diminue très fortement son intolérance au froid. Que faire quand on ne supporte pas le propylène glycol (une intolérance rare, mais qui peut arriver) et que l’on prend des e-liquides uniquement dosés en VG ? Alors, pour éviter la viscosité du produit qui pourrait entrainer le brûlage des mèches de coton, il est préférable de mettre un peu d’eau distillée dans l’e-liquide, pour en profiter pleinement.

Autre solution, mettre une résistance plus puissante, quand les températures descendent, sans exagérer non plus. Il faut en effet beaucoup d’énergie comme nous l’avons vu pour que la cigarette électronique fonctionne correctement par temps froid et mettre une résistance qui serait trop puissante aggraverait le phénomène. Si l’on se sent un peu dépassé, pourquoi ne pas poser la question en ligne, sur les sites marchands sur lesquels on a l’habitude de s’approvisionner ?

Les véritables experts du Vapoteur Discount sauront vous orienter, comme à leur habitude, sur les meilleurs produits pour vapoter en hiver en toute sécurité. 

Mayssie

Ajouter un commentaire

Vous devez être enregistré

Cliquez ici pour vous enregistrer

Découvrez les petits nouveaux

  • Nouveau
  • Vente Flash
Box Aegis Legend 3 - GeekVape pas cher titanium gray
Restant :
38,43 €
54,90 €
-30%
Box Aegis Legend 3 - GeekVape Batteries