Qu’est-ce que le DIY ?

DIY est l’acronyme anglais de « Do It Yourself », qui signifie littéralement « faites-le vous-même ». Le DIY est devenu petit à petit un incontournable dans le monde de la vape. Aussi bien qu’aujourd’hui, on le retrouve chez tous les vendeurs de produits e-liquides (boutiques et sites internet). Le DIY offre aux vapoteurs débutants, comme aux plus expérimentés, la possibilité de créer leur propre e-liquide en appliquant une recette simple qui consiste à mélanger plusieurs ingrédients (base + booster de nicotine + additifs + arômes) afin d’obtenir un e-liquide unique. Ainsi, devant l’immensité de choix d’ingrédients à votre disposition, les possibilités de personnalisation sont quasiment infinies. C’est en testant différentes combinaisons, que vous pourrez obtenir un liquide de vape correspondant parfaitement à vos attentes en termes de saveurs et de sensation !

Comment fabriquer son e-liquide DIY ?

Les prérequis

Rassurez-vous, la conception d’un e-liquide DIY est relativement simple et ne nécessite aucune compétence particulière. Il vous suffira de suivre les quelques étapes de préparation que nous mettons à votre disposition, si vous souhaitez que votre premier essai soit un succès.

Avant de commencer à faire vos mélanges, vous devrez vous munir de quelques accessoires indispensables. Lorsque vous fabriquez un e-liquide, il ne faut pas oublier que vous manipulez des substances chimiques et qu’il est en ce sens important de prendre toutes les précautions nécessaires pour réduire au maximum les risques. Ainsi, lunettes de protection et gants en latex sont de mise. Par ailleurs, afin de pouvoir stocker vos produits et effectuer vos mélanges en toute simplicité, il est nécessaire que vous vous procuriez des flacons de différentes tailles en fonction de vos besoins. Vous pouvez ainsi vous équiper de plus ou moins grands flacons pour stocker votre e-liquide, en fonction de la quantité que vous souhaitez produire. Il convient également de s’équiper des ingrédients nécessaires à la conception de votre e-liquide ; à savoir, la base neutre, la nicotine, les arômes et les additifs. Vous trouverez tout ce dont vous nécessitez sur l’onglet DIY du Vapoteur Discount.

Afin de réaliser vos dosages dans les meilleures conditions, des seringues de remplissage et/ou pipettes de transfert sont préconisés. Il est également possible de se procurer des flacons gradués ; pratiques pour effectuer vos mesures simplement et sans manipulation supplémentaire. Si vous souhaitez par ailleurs pouvoir transporter facilement votre e-liquide DIY au quotidien, vous avez la possibilité de vous équiper de petits flacons spécialement dédiés. Ces derniers disposent généralement d’un système de dropper qui vous permet de remplir facilement le réservoir de votre clearomiseur ou atomiseur pour un maximum de commodité. Pour finir, vous pouvez vous équiper d’étiquettes à coller sur vos flacons pour vous y retrouver plus facilement, en notant la composition et éventuellement, leur date de création.

Étape 1 : préparez la base neutre

Dans un premier temps, il convient de verser la base neutre, au préalable choisie en fonction de son taux de propylène glycol et de glycérine végétale, dans votre flacon de préparation. En fonction du rapport PG/VG que vous choisirez, vous obtiendrez une expérience de vape plus ou moins différente. En effet, un taux plus important de PG, vous fera profiter d’un hit puissant et d’une saveur nettement mieux reproduite. Au contraire, un taux à dominante VG, vous fera bénéficier d’une vapeur plus dense. Si vous souhaitez profiter d’une expérience équilibrée, optez pour un taux à 50/50. 

Ajoutez-lui éventuellement un booster de nicotine, si vous souhaitez obtenir un e-liquide nicotiné. Suivez les indications sur le produit, afin d’obtenir exactement le taux souhaité.

Étape 2 : ajoutez les arômes à votre préparation

Une fois votre base neutre avec ou sans nicotine prête, il faut lui ajouter des arômes pour lui donner le goût que vous souhaitez retrouver. Vous pouvez mixer plusieurs saveurs pour des résultats originaux. Il faudra cependant que vous trouviez l’équilibre parfait, pour révéler le potentiel de chaque arôme ! En fonction des différentes saveurs existantes (tabac, boissons, fruitées, gourmandes, mentholées, etc.), référez-vous à la dose conseillée par le fabricant sur chaque étiquette de e-liquide afin de doser correctement votre préparation en arômes.

Étape 3 : ajoutez des additifs

Cette étape n’est pas obligatoire mais vous permet de sublimer vos combinaisons d’arômes en leur apportant une note fraîche, onctueuse ou fruitée selon vos préférences ! Ces additifs sont puissants et il ne faudra pas en abuser si vous souhaitez obtenir un mélange qui se laisse savourer.  

Étape 4 : laissez steeper et dégustez !

La dernière étape de la préparation, consiste à attendre que les arômes s’incorporent harmonieusement à la préparation ; on parle de steeping. Durant cette phase de macération qui peut durer de 2 à 6 jours ou plus en fonction des arômes que vous aurez combinés, il faut que vous mettiez le flacon contenant la préparation à l’abri de la lumière et que vous le mélangiez régulièrement. Vous pourrez ensuite goûter votre e-liquide fait maison en remplissant le réservoir de votre cigarette électronique !

Les avantages du DIY

Sachant qu’un flacon de 10 ml de e-liquide prêt à consommer coûte en moyenne entre 4,90 € et 6,90 €, le premier gros avantage du DIY est l’économie d’argent qu’il vous fait réaliser ! En effet, il faut compter environ 20 € pour vous procurer 200 ml de base neutre, la nicotine et les arômes ; de quoi vaper à moindre coût et durablement ! 

Par ailleurs, le DIY vous permet d’obtenir un e-liquide personnalisé de A à Z, qu’il serait impossible de se procurer ailleurs. Vous pouvez en effet, choisir vos arômes, votre taux de PG/VG et réguler votre taux de nicotine comme bon vous semble. De plus, le fait que vous puissiez choisir tous vos ingrédients, vous permet d’avoir la main mise sur la qualité de votre produit final ; ce qui constitue un avantage certain par rapport à certains e-liquides que l’on trouve sur le marché et dont la composition exacte n’est pas toujours spécifiée.

N'hésitez pas à vous rendre sur notre page Levapoteur-discount pour acheter vos e-liquides à faire vous même.

Les inconvénients du DIY

Les principaux inconvénients que l’on pourrait reprocher au DIY est que cela demande du temps et une certaine pratique pour arriver à produire un e-liquide qualitatif, dont vous pouvez être fier. En effet, le résultat escompté n’est pas toujours là à l’arrivée ; faute de précision, d'expérience et de matériel.

Par ailleurs, lorsque l’on ajoute le coût des accessoires qu'il faut absolument se procurer et éventuellement de différents matériels annexes pour gagner en qualité, cela peut vite faire grimper la facture.

Alexandre

Ajouter un commentaire

Vous devez être enregistré

Cliquez ici pour vous enregistrer

Découvrez les petits nouveaux

  • Nouveau
  • Vente Flash
Box Aegis Legend 3 - GeekVape pas cher titanium gray
Restant :
38,43 €
54,90 €
-30%
Box Aegis Legend 3 - GeekVape Batteries