Selon Santé Publique France, 16% des femmes continuent de fumer pendant leur grossesse. Bien que les effets néfastes du tabac et de la combustion pour le fœtus ont été prouvés, ce chiffre témoigne d’une réalité frappante : il n’est pas si simple d’arrêter de fumer, même pour une femme enceinte. Mais alors, les alternatives à la cigarette sont-elles la bonne solution à adopter ? La vape se présente-t-elle comme le meilleur moyen de lutter face à cette dépendance ? Dans cet article, vous découvrirez s’il y a des risques à utiliser la cigarette électronique en période de grossesse.

Nicotine et femme enceintes : quels sont les risques ?

Les professionnels de santé sont unanimes : une femme enceinte qui fume met en danger le futur bébé. Mais est-ce la nicotine ou le tabac en lui-même qui est dangereux ? Pour rappel, la nicotine est une substance d’origine végétale présente dans la feuille de tabac. C’est elle qui est liée à la dépendance à la cigarette et c’est principalement ce pour quoi elle est diabolisée aujourd’hui. Contrairement à la croyance populaire, elle n’est pas responsable des risques de cancers liés au tabac. 

Pourquoi la consommation de tabac est-elle déconseillée chez la femme enceinte ?

Pour information, les différents dangers pour l’enfant d’être exposé à la combustion du tabac sont : 

  • l’augmentation du risque de grossesse extra-utérine ;
  • l’augmentation du risque de fausse couche ;
  • la favorisation d’un possible accouchement prématuré ;
  • la présence de monoxyde de carbone dans le sang qui ralentit l’oxygénation du fœtus ;
  • le probable retard de croissance du fœtus ;
  • l’augmentation du risque de mort subite de l’enfant peu de temps après sa naissance.

Ces risques sont également à considérer pour les femmes exposées au tabagisme passif. En effet, la fumée du tabac contient des produits toxiques qui passent dans le sang de la mère jusqu’à arriver dans celui du fœtus.

Qu’en est-il des substituts nicotiniques ?

Selon Tabac Info Service, il n’existe pas de contre-indications à utiliser des substituts de nicotine tels que des patchs, des gommes à mâcher ou des nicopouches. En diffusant la nicotine de manière lente et progressive, ils aident à lutter contre les symptômes liés à la dépendance : anxiété, stress, nervosité. 

Les e-liquides aux sels de nicotine sont également considérés comme une alternative intéressante. Les experts s’accordent à dire que vapoter durant la grossesse est plus sain qu’une prise de tabac fumé. Toutefois, la cigarette électronique est-elle vraiment sans danger pour le bon développement du fœtus ? Le vapotage passif est-il dangereux pour la femme enceinte ?

La cigarette électronique représente-t-elle un danger pour la femme enceinte ?

Comme son nom l’indique, la vapote produit de la vapeur. Celle-ci est bien moins délétère que la combustion pour le futur né. La vape permet de doser soi-même son taux de nicotine tout en étant protégée des résidus chimiques nocifs apportés par la combustion. En étant libre de notre choix sur le taux de nicotine que l’on souhaite ingérer, on peut donc s’orienter vers des e-liquides de moins en moins dosés afin de venir à bout de notre dépendance. Il existe même des e-liquides qui permettent de vapoter sans nicotine pendant la grossesse.

Que dit la littérature scientifique ?

Selon une étude scientifique menée en 2018, vapoter pendant la grossesse n’aurait aucun impact négatif sur le développement du fœtus. En effet, les chercheurs ont comparé 3 groupes de femmes distincts pour les suivre durant leur période de gestation : un groupe de fumeuses ; un groupe de non-fumeuses ; un groupe de vapoteuses. Les enfants nés des deux derniers groupes ne présentaient aucun état de santé défavorable. Il n’y a donc pas de risque de fausse couche en utilisant une cigarette électronique.

Le docteur Philippe Presles, tabacologue et psychothérapeute, dispense un avis assez clair sur le sujet : « À ce jour, il n’existe aucune étude prouvant que la nicotine consommée de manière isolée et raisonnée soit nocive pour le futur enfant ». Au Royaume-Uni, les autorités médicales encouragent même les femmes fumeuses à vapoter avec de la nicotine pendant leur grossesse pour éviter un état de stress trop important.

Propylène glycol et glycérine végétale : des composants à risques ?

Pour rappel, le propylène glycol et la glycérine végétale (PG/VG) sont les deux substances principales qui composent un e-liquide. Leur présence est nécessaire pour produire une vapeur suffisamment forte et pour décupler la saveur des arômes.

D’après un rapport de l’Institut National de Recherche et de Sécurité (INRS), le propylène glycol ne représenterait aucune menace pour la femme enceinte. La glycérine végétale, elle, est utilisée dans bon nombre de produits cosmétiques et alimentaires qui ne sont pas déconseillés en période de grossesse. Elle n’interfèrerait donc pas le bon développement du bébé dans le ventre de la mère.

Cigarette électronique et femme enceinte : que faut-il retenir ?

Si la consommation de tabac est extrêmement néfaste au bon développement du fœtus, il existe des alternatives santé destinées aux femmes enceintes fumeuses. En cas d’addiction à la nicotine et d’une impossibilité d’arrêter de fumer des cigarettes classiques, la vapote peut servir de parfait substitut. Les e-liquides permettent de doser précisément le taux de nicotine que l’on souhaite vapoter et d’éviter ainsi les excès. En période de grossesse, les hormones de la future maman provoquent des changements d’humeurs et des états de stress qui peuvent être régulés par l’utilisation de la cigarette électronique. Bien entendu, la meilleure solution à adopter est d’arrêter de fumer tout court, qu’importe le mode de consommation.

Alexandre

Ajouter un commentaire

Vous devez être enregistré

Cliquez ici pour vous enregistrer

Découvrez les petits nouveaux

  • Nouveau
  • Offre Exceptionnelle !
Bonbon 10 ml - Minimal - Fuu pas cher
Restant :
4,35 €
6,90 €
-37%
Bonbon Minimal 10 ml - Fuu Minimal