Le guide complet sur les résistances.

Tout savoir sur les résistances, comment choisir ?

Que faut-il savoir afin de bien choisir sa résistance ? Retrouvez ici toutes les informations à savoir pour faire votre choix ! 

Alors que le nombre de fumeurs de cigarettes n’en finit plus de baisser, le nombre de vapoteurs, lui, augmente bel et bien ! Selon l’organisme Santé publique France, la hausse se chiffre à hauteur de 500 000 adeptes d’e-cigarette. Vous en faites partie mais vous n’êtes pas encore au fait sur tous les sujets tournant autour de la cigarette électronique, dont l’utilité et le choix d’une résistance ? On vous explique tout !

I/ Résistance d’e-cigarette, qu’est-ce que c’est ?

1- La définition

Toute bonne explication s’accompagne irrémédiablement de sa définition pure et dure. Dans le dictionnaire, au mot « résistance », est associée la signification suivante : « Quotient de la tension U aux bornes d’une résistance idéale par le courant I qui la parcourt. (R = usI, ce qui constitue l’expression de la loi d’Ohm.) ». Pour tout néophyte en matière de vocabulaire technique dans le vaste secteur de l’électricité, cette définition ne suffit pas à expliquer clairement l’utilité d’une résistance. Alors, en clair, il faut savoir que la résistance électrique est utile pour mesurer la capacité d’un composant du circuit électrique à s’opposer au passage d’un courant électrique. Cette mesure s’exprime en Ohm, dont l’abréviation n’est autre que le symbole Oméga retrouvé dans l’alphabet grec.

Cette résistance, également appelée « mèche » ou « tête d’atomiseur », constitue l’un des éléments principaux de la cigarette électronique. Sans elle, pas de consommation d’e-liquide possible. En effet, vissée au clearomiseur de votre cigarette électronique ou MOD, la résistance va alors être mise en contact direct avec la batterie, qui va alors se charger de l’alimenter en courant électrique. Lorsque le vapoteur presse le bouton d’allumage de l’e-cigarette, le courant circulant de la batterie jusqu’à la résistance va alors permettre à cette dernière de chauffer le fil résistif prévu à cet effet, sous l’effet de la chaleur générée par le courant. L’e-liquide, dans lequel le fil trempe, sera alors vaporisé lorsque la température aura atteint un certain seuil.

2- Son utilité

La résistance d’e-cigarette fait partie du coeur de la machine et s’avère indispensable à son bon fonctionnement. Comme dit précédemment, la résistance va permettre de créer un point de chauffe au sein de la cigarette électronique grâce à la batterie. Plus clairement, lorsque vous appuyez sur le bouton de marche de votre e-cigarette, la batterie va envoyer la puissance suffisante à la résistance pour qu’elle puisse se mettre à chauffer le liquide, placé dans le réservoir. Le tout va alors entraîner la production de vapeur.

Par définition, le choix de la résistance va donc définir d’autres facteurs tels que la température de la vapeur, la restitution des saveurs d’e-liquide ou encore la quantité de vapeur expirée par le vapoteur.

II/ Pourquoi s’intéresser aux résistances d’e-cigarette ?

Vous souhaitez donc vous lancer dans l’aventure du « DIY » en matière d’e-cigarette ? Vous êtes tombé(e-s) au bon endroit. En effet, vous l’aurez compris en parcourant les brèves explications retrouvées plus haut : le choix de la résistance s’avère essentiel si vous désirez vous garantir une expérience non seulement agréable, mais surtout adaptée à vos envies et vos besoins du moment.

Choisir sa résistance selon ses propres critères

- Le mode de réglage de votre batterie :

  1. Si la batterie qui compose votre MOD ou cigarette électronique se voit équipée d’un mode ouvrant la possibilité aux réglages, (comme la variation de voltage, la modification de la puissance en Watt), les résistances recommandées doivent être supérieures à la valeur chiffrée à un 1 Ohm.
  2. En revanche, si votre batterie n’est pas réglable, alors il vous faudra adapter la mesure de votre résistance et privilégier les mèches d’une valeur supérieure à 1,5 Ohm. Si vous vous décidez tout de même à utiliser une résistance d’une valeur inférieure à celle recommandée, vous risquez grandement d’endommager votre matériel, d’autant que toutes les batteries ne sont pas systématiquement dotées d’un système « coupe-circuit » en cas de d’incident.
  3. Si vous êtes équipé(e) d’un MOD ou bien d’un box électronique, vous pouvez vous fier à la notice de votre engin puisque la valeur de la résistance supportée dépendra de l’outil d’accueil, c’est-à-dire de la box ou du MOD lui-même. En effet, certains MOD ou box sont en capacité de supporter des résistances à la valeur moindre (moins de 0.1 Ohm, notamment).

- La sensation en bouche :

Lorsque l’on parle de résistance de cigarette électronique, certains termes en sont indissociables comme par exemple les notions de « vapeur chaude » et de « vapeur tiède ». Dans certains cas, le clearomiseur et la résistance doivent s’accompagner d’une mèche supplémentaire, en raison de la présence de la résistance en partie haute, au plus près de la bouche. Dans ce cas, la mèche sert d’intermédiaire et permet au liquide de pouvoir remonter facilement vers la résistance. On parle alors ici de « vapeur chaude » puisque la résistance (qui chauffe, par définition) se trouve près de la bouche qui inhale la vapeur. Au contraire, lorsque la résistance se voit vissée au niveau de la partie basse du clearomiseur, et s’éloigne donc de la bouche, on parle alors de « vapeur tiède ».

- La quantité de vapeur :

Plus vous vous approchez des valeurs les moins élevées (par exemple 1Ohm), plus la vapeur sera abondante. A vous donc de choisir quel type d’expérience vous souhaitez privilégier lors de vos séances de vapotage !

- La restitution des saveurs :

Ce qu’il vous faut simplement savoir, c’est que plus il y aura de vapeur, plus les saveurs seront intenses !

III/ Les questions les plus fréquentes

1- Quelle quantité d’Ohm choisir et quelle est la différence ?

Comme expliqué plus haut, la valeur en Ohm permet de mesurer la capacité de chauffe de votre résistance. Lorsque la valeur est inférieure à 1 Ohm, elle est nommée « subohm », et il faut savoir qu’elle va provoquer une quantité de chaleur plus élevée, ce qui va mener à une production plus abondante de vapeur. Par ailleurs, une valeur subohm, comparée à une résistance d’une valeur supérieure à 1 Ohm, va avoir tendance à imprégner plus intensément la vapeur au niveau de la gorge dans le cas où le liquide contiendrait une dose de nicotine assez élevée.

Ainsi, il est préconisé d’utiliser une résistance à la valeur basse avec un e-liquide dont la nicotine est à basse quantité également (par exemple 3 mg/ml). Aussi, il est à noter que les résistances de type subohm nécessitent une puissance (en Watts) plus conséquente que leurs consoeurs à haute valeur. Elles ont besoin de davantage d’énergie pour pouvoir engager la chauffe.

2- Quelle puissance de Watts dois-je choisir ?

Les résistances de bonne facture sont vendues accompagnées d’une notice d’utilisation. Le fabricant indique alors la « plage d’utilisation » recommandée pour la résistance en question et oriente sereinement son utilisateur. La plage d’utilisation permet de mettre en évidence la puissance que l’e-cigarette est en capacité de supporter.

Si vous décidez d’aller au-delà de la puissance conseillée, vous risquez alors d’endommager sérieusement votre matériel. Pour autant, vous pouvez tout à fait aller en deça des Watts maximum autorisés.

3- Quel liquide est le mieux adapté à ma résistance ?

C’est l’une des grandes questions que les vapoteurs viennent un jour à se poser : quel e-liquide faut-il donc choisir ? La réponse se trouve du côté des taux de propylène glycol (PG) et de glycérine végétale (VG).

  • Pour les résistances à la valeur basse, qui nécessitent donc plus de puissance et entraîne la production de plus de vapeur, ce qui consomme le liquide plus rapidement, les taux de PG se doivent d’être faibles pour pouvoir profiter pleinement de l’expérience.
  • A contrario, plus la valeur de la résistance sera haute, plus il sera conseillé d’opter pour des taux de PG assez élevés, aau même titre que les taux de nicotine dans l’e-liquide.

4- Comment bien installer la résistance de ma cigarette électronique ?

A l’occasion de la toute première utilisation de la résistance, assurez-vos que le fil de la résistance soit bien imbibé par l’e-liquide. Si tel n’était pas le cas, vous pourriez abîmer la résistance dès les premières inhalations. Ce principe se nomme « amorçage ». Comment donc être sûr(e) de réussir votre premier amorçage ? A l’issue de l’installation de votre résistance et de sa mèche dans le liquide de la cigarette électronique, patientez quelques instants, pour que le fil puisse prendre le temps de bien s’imprégner du liquide.

5- Combien de temps puis-je garder la même résistance ?

Tout dépend de l’utilisation que vous choisirez d’en faire : plus vous chaufferez votre résistance, plus elle sera sollicitée et, par définition, plus elle s’usera rapidement. D’autres facteurs doivent également être pris en considération comme la qualité du matériel acheté, mais également le liquide avec lequel vous avez rempli votre réservoir. Pour ce qui concerne la question du liquide introduit dans la cigarette électronique, la durée de vie de la résistance peut s’amoindrir dans le cas des taux de GV (glycérine végétale), présente dans les e-liquides, trop élevés. En effet, un e-liquide à fort dosage de GV peut entraîner l’encrassement de la résistance et réduire ainsi son espérance de vie. En dehors de quelques cas comme ce dernier, nous pouvons déterminer qu’une résistance dure en moyenne 2 voire même 3 semaines ou plus avant de devoir laisser place à l’une de ses consoeurs.

Lorsque la résistance arrive en fin de vie, certains signes peuvent vous mettre la puce à l’oreille et vous poussez au changement de matériel comme :

  • Une quantité de vapeur réduite.
  • Un goût semblable au brûlé.
  • Des saveurs altérées.

6- Comment préserver au mieux ma résistance ?

Pour espérer prolonger au maximum la durée de vie de votre résistance de cigarette électronique, plusieurs solutions simples mais très efficaces s’offrent à vous :

  • Appliquez-vous lors de « l’amorçage ».
  • Ne vous adonnez pas à la pratique du « chain-vaping », cette pratique qui consiste à tirer plusieurs bouffées à la suite, sans laisser le temps à la résistance de se recharger en e-liquide, on parle alors de « dry hit ».
  • Evitez les trop grandes puissances de vape, qui usent bien plus rapidement la résistance.
  • Pensez à vérifier le niveau d’e-liquide de votre réservoir puisque l’incident du « dry hit » survient souvent à cause d’un manque de matière liquide.

7- La résistance se nettoie-t-elle ?

La réponse est… tout simplement oui ! Il ne vous faudra pas plus et pas mieux qu’un peu d’eau pour nettoyer votre résistance, si cette dernière n’est pas abîmée. Dans le cas contraire, le nettoyage n’y fera rien.

IV- Faire soi-même sa propre résistance

Vous vous sentiez l’envie de vous lancer en solo ? Très bon choix, si tant est que vous ayez les informations nécessaires. En effet, si bon nombre de vapoteurs se laissent aller aux joies des cigarettes électroniques et boxs électroniques prêtes à l’emploi dès leur réception, d’autres aiment à adapter spécifiquement leur matériel à leurs besoins. Dans ce cas, nous parlerons alors datomiseur reconstructible ou bien réparable.

Si l’atomiseur reconstructible se veut plus cher lors du passage en caisse, il est finalement bien plus économique et même écologique sur le long terme. Par ailleurs, l’avantage se trouve dans la personnalisation de la résistance, qui améliore grandement l’expérience de vapotage. Plusieurs montages sont envisagés, selon les envies :

  • Le montage dit « genesis » : difficile à mettre en place, ce type de montage est réservé aux vapoteurs aguerris et très bien informés.
  • Le montage de type « bottom coil mono » : c’est l’un des montages les plus en vogue et consiste à placer le coil de la résistance au niveau de la base de l’atomiseur lui-même.
  • Le montage du type « bottom coil dual » : ici, deux coils sont utilisés et placés au niveau de la base de l’atomiseur.

Pour plus d’informations sur les type de montage et leurs spécificités, rendez-vous sur notre guide de l’atomiseur reconstructible !

Être client du Vapoteur Discount c'est quoi ? 

Être client du Vapoteur Discount, c'est la garantie d'acheter au meilleur prix et de bénéficier d'un service de qualité optimal.
N'hésitez pas à consulter notre article concernant la localisation de la boutique de cigarette électronique et de e-liquide Le Vapoteur Discount Agen !

A très vite !

------

Le Vapoteur Discount - Agen
05.47.42.98.06 - 13 rue Emile Sentini, 47000 Agen

agen@levapoteur-discount.fr
www.levapoteur-discount.fr

Retrouvez nous sur Google 
Retrouvez nous sur Instagram
Retrouvez nous sur Facebook

Tous les commentaires sur cet article/sujet/post

1 Created with Lunacy
linda Thursday, July 2, 2020
J'ai adoré cet article !

Ajouter un commentaire

Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre